Réunion consultative sur le Modèle Multipartite Sénégalais de la Gouvernance de l’Internet

Thème : Sécurité de l’Internet des Objets (IdO) au Sénégal.

L’Internet Society (ISOC) est une organisation à but non lucratif, créée par les pionniers de l’Internet pour soutenir le développement d’un Internet mondialement connecté, accessible à tous et fiable,

Cette année, ISOC a décidé de former une coalition multipartite dans le but de relever les nombreux défis afin que l’Internet continue à être un outil d’innovation que les usagers peuvent utiliser en toute sécurité.

Pour cela, l’Internet Society a sélectionné trois pays exemplaires dans la gouvernance de l’Internet, dans le monde entier : le Japon, le Canada et le Sénégal. Ce choix a été fait parce que notre pays, a démontré, dans le passé, son leadership dans la gouvernance de l’Internet aussi bien au niveau national, régional qu’International.

Dans ce cadre, au nom du Directeur Afrique de l’Internet Society, j’ai l’honneur de vous convier à la première Réunion consultative sur l’approche multipartie prenante, axée sur le thème de la Sécurité de l’Internet des Objets (IdO), le vendredi 11 mai 2018, à partir de 8h30, à l’hôtel Radisson.

Cette réunion est organisée et coordonnée en partenariat avec la section sénégalaise de l’Internet Society, le Ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Économie Numérique (MCTPEN) et l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP).

Comme vous le savez, l’Internet des Objets (IdO) ou l’Internet of Things (IoT) fait partie intégrante de l’Internet du futur. L’avènement de choses connectées dans notre vie quotidienne apporte la promesse de commodité, d’efficacité et de perspicacité, mais crée également une plate-forme pour le risque partagé. Juniper Research prévoit que plus de 38 milliards d’appareils de l’Internet des objets (IdO) seront connectés d’ici 2020. Alors que l’IoT pénètre le monde de la technologie en créant des maisons intelligentes, un environnement intelligent, des automobiles connectées, etc., l’Afrique est mal préparée à faire face aux risques de sécurité qui l’accompagnent.

C’est dans ce contexte que l’Internet Society propose un processus multipartie prenante pour le développement d’une approche globale de la sécurité de l’Internet des Objets au Sénégal afin d’initier un dialogue sur les priorités politiques liées à l’Internet pour le pays. Il rassemblera les points de vue et les contributions des différentes parties prenantes sur les questions clés et les activités qui pourraient servir de piliers pour le projet de sécurité de l’Internet des objets (IoT) au Sénégal.

Ce processus permettra de formuler des recommandations pour un ensemble de normes et/ou de politiques visant à sécuriser l’IdO au Sénégal et en Afrique. Le cas du Sénégal sera l’occasion de mener des initiatives qui pourraient être reproduites en Afrique.

Lors de cette première rencontre, les discussions tourneront autour des points suivants :

– Sécurité de l’Internet des Objets : Perspective de l’Internet Society

– Développement de l’Internet des Objets au Sénégal – état des lieux.

– Quelles sont les priorités de l’IOT pour le Sénégal?

– Cartographie des parties prenantes dans l’IOT au Sénégal.

– Problèmes à prendre en compte

 

– Protection des consommateurs et protection des données personnelles

– Résilience du réseau – renforcement de la résilience des réseaux, des serveurs et des logiciels qui transmettent et stockent les données des périphériques IoT.

– Considérations politiques et réglementaires.

 

Pour toute information complémentaire, envoyer un mail à isoc@isoc.sn.

 

 

Mme Ndeye Maimouna Diop

Présidente du Chapitre Sénégalais de l’Internet Society

e-mail: mayediop@isoc.sn

www.isoc.sn

Facebook
Google+
Twitter
YOUTUBE